B-THENET : un nouveau projet multi-acteurs lancé pour moderniser le secteur apicole dans l'UE

Le réseau thématique B-THENET met en œuvre une approche multi-acteurs pour moderniser le secteur apicole de l'Union européenne, en partageant des connaissances prêtes à être mises en pratique, tout en favorisant l'innovation et la numérisation.


BeeLife - Coordination apicole européenne, est un des partenaires du consortium coordonné par l'Institut de Zooprophylaxie expérimentale de Lazio et Toscane (Istituto Zooprofilattico Sperimentale del Lazio e Toscana, IZSLT). Au sein du consortium, se retrouvent: organismes de recherche, universités, associations d'apiculteurs internationales (APIMONDIA) et nationales (BIAVL, Danmarks Biavlerforening du Danemark, SBA, Slovenia Beekeepers Association pour la Slovénie), un centre spécialisé dans la formation des conseillers en apiculture, un centre spécialisé dans les sciences humaines et sociales et des agences spécialisées dans les activités de communication et de diffusion.


Consortium du projet B-TheNet


En même temps, les institutions de recherche impliquées seront en lien avec des associations apicoles nationales et collaboreront au projet via les réseaux thématiques.


L’objectif de ce projet sur 4 ans est de favoriser le développement d’une apiculture plus viable économiquement et plus durable grâce au partage des connaissances et à la formation aux meilleures pratiques utiles et directement applicables.


L'approche multi-acteurs engage l'ensemble du secteur apicole (apiculteurs, conseillers, chercheurs, décideurs politiques, industrie, consommateurs, etc.) à collecter, classer et aider à sélectionner les meilleures pratiques et les résultats de recherche applicables qui ne sont pas suffisamment connus, en utilisant une approche ascendante qui alimente deux plateformes accessibles (“Pratiques” et “Recherche et innovation”).


Seules les pratiques qui répondent aux besoins des apiculteurs, efficaces et prêtes à être mises en œuvre, seront sélectionnées, partagées et personnalisées dans la plateforme publique du projet et dans les sous-réseaux nationaux (13 centres nationaux). Cela garantira la prise en compte des différences entre les territoires et l'adaptation des pratiques en fonction des régions, de la langue, des équipements, de la génétique des abeilles et des maladies.


Une étude sociologique permettra de déterminer les canaux de communication les plus consultés par les apiculteurs. L’objectif est de maximiser la diffusion des pratiques au sein d’une plateforme spécifique qui sera mise en place pour partager les meilleures pratiques d'une manière attrayante et facile à comprendre à l’aide matériel audiovisuel, traduit dans 15 langues de l'UE.


La circulation des informations pratiques sera soutenue par les 13 centres nationaux, les 3 centres internationaux et des événements ciblés (312 nationaux et 6 internationaux), 1 manuel européen sur les meilleures pratiques et 1 ensemble de lignes directrices à destination des conseillers en apiculture seront éditées; le tout contribuant ainsi à un processus rapide d'enrichissement mutuel et à une plus grande acceptation des résultats finaux.

B-TheNet

Impacts attendus du projet B-THENET