Le projet The Internet of Bees s'achève sur de nouveaux développements en matière de surveillance



- English - Español -


Le projet financé par l'Union européenne, The Internet of Bees (io-bee.eu) arrive à son terme après avoir développé un ensemble d'outils de surveillance pour les abeilles, d'autres insectes et leur environnement. Après plus de deux ans de développement, IoBee a développé et amélioré des solutions de surveillance des abeilles dans trois domaines : la surveillance dans la ruche, sur le terrain et par satellite. En outre, le projet a lancé la création d'une plateforme ouverte et intégrative pour collecter, traiter et communiquer sur les données liées aux pollinisateurs, nommé The Bee Hub. IoBee a maintenant terminé ses activités, et a été un succès grâce au retour constant et à la coopération des apiculteurs européens. IoBee est un projet visant à fournir de nouveaux outils pour faire face à la crise actuelle des abeilles. En effet, les populations d'abeilles diminuent en Europe depuis les années 90, mettant en danger notre agriculture et notre mode de vie. Le déclin des abeilles nous concerne tous car elles jouent un rôle essentiel dans nos systèmes agricoles et de façon plus générale sur l'environnement. Les abeilles aident à polliniser les cultures et à maintenir des écosystèmes équilibrés. En Europe, environ 84% des espèces végétales et 76% de la production alimentaire dépendent de la pollinisation. Les chercheurs estiment que si nous ne traitons pas la crise des abeilles et que la mortalité continue à augmenter, l'impact économique sera la perte d'environ 150 milliards d'euros dans le monde. Nous sommes confrontés à un problème complexe qui nécessite de nouvelles solutions. IoBee est un projet multidisciplinaire qui visait à accroître notre connaissance sur les abeilles et la relation avec leur environnement. Il présente une variété d'outils pour que les apiculteurs, les associations, les chercheurs et les décideurs politiques puissent mieux comprendre les défis environnementaux qui affectent les abeilles. IoBee est une nouvelle approche qui intègre différentes solutions de surveillance. Son objectif principal est améliorer le marché de la surveillance des ruches avec une intégration inédite de différentes technologies. IoBee applique les innovations technologiques associées à l'Internet des objets à l'apiculture et à la surveillance environnementale. IoBee intègre trois niveaux différents de surveillance et d'analyse de données pour évaluer la santé des abeilles. Il combine la surveillance en ruche et sur le terrain avec la cartographie par satellite, en appliquant des systèmes spéciaux d'aide à la décision aux données relatives aux abeilles.

Surveillance dans la ruche IoBee a produit et amélioré des systèmes de surveillance de pointe pour les ruches de façon continue. Son principal développement a été l'amélioration et le test du compteur d'abeilles, un système de surveillance installé à l'entrée de la ruche qui permet aux apiculteurs de surveiller leurs abeilles en temps réel. Le compteur d'abeilles suit le trafic entrant et sortant, fournissant des informations précieuses pour évaluer la santé de la colonie. L'apiculteur peut alors évaluer la force de recherche de nourriture, déterminer les taux de mortalité sur le terrain et identifier les écarts de durée de vol et la disponibilité de nectar. Le compteur d'abeilles envoie les données collectées à un serveur cloud via un réseau cellulaire. Il est ensuite automatiquement traité et visualisé de manière accessible. La surveillance numérique rapproche les apiculteurs de leurs abeilles. Ils peuvent accéder aux informations à tout moment depuis leurs appareils connectés à Internet (smartphone, tablette, ordinateur) et prévoir les actions à entreprendre ensuite. Les compteurs d'abeilles d'IoBee fournissent des informations à jour sur l'état de la colonie.


IoBee a continuellement adapté ses compteurs d'abeilles aux besoins réels des apiculteurs, en recueillant les commentaires des représentants du secteur apicole. En collaboration avec des associations nationales d'apiculture dans 7 pays européens (Autriche, Belgique, France, Italie, Roumanie, Espagne, Suède), IoBee a organisé des tests sur le terrain pour comprendre l'impact des différentes pratiques, conditions et défis à l'utilisation du compteur d'abeilles.



IoBee a également développé une e-gate, un capteur qui identifie les insectes entrant et sortant de la colonie par détection de couleur. L'e-gate fonctionne avec la balance des codes couleurs RVB. Il peut déterminer si la ruche reçoit des invités inattendus, tels que des parasites.

Surveillance sur le terrain IoBee vise également à améliorer l'observation des conditions au-delà de la ruche. Un capteur optoélectronique fournit automatiquement le nombre d'insectes dans la zone et identifie différentes espèces. Un capteur numérique sur le terrain mesure la diversité et la densité des pollinisateurs sur le terrain. La surveillance de la disponibilité des pollinisateurs est essentielle, compte tenu de l'importance non seulement des pollinisateurs gérés mais aussi des pollinisateurs sauvages pour des écosystèmes sains et la production agricole. Le capteur est une nouvelle réponse adaptée aux utilisateurs et aux insectes face aux défis des pièges traditionnels utilisés pour compter la densité et la diversité des pollinisateurs. Il identifie les insectes volants sans les déranger. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de piéger, de tuer ou de compter manuellement les insectes. Lorsque les insectes le survolent, le capteur identifie automatiquement leur schéma de vol et le fait correspondre à une espèce de la base de données.




Le capteur est également capable de détecter des fléaux qui affectent les abeilles, comme la Vespa Velutina ou le frelon asiatique. Cette espèce envahissante est devenue un défi pour les abeilles et les apiculteurs. Il continue de se propager à travers l'Europe, méritant une attention accrue et de nouveaux systèmes de détection. Le capteur permet une détection précoce, ce qui améliore les chances de réponses efficaces des individus, des associations et des autorités. Imagerie du satellite Les capteurs de ruche à l'intérieur et à l'extérieur fonctionnent en synergie avec la troisième phase de développement d'IoBee. Des paramètres de surveillance tels que le trafic et l'activité des abeilles, la diversité et la densité des pollinisateurs sont développés conjointement avec l'imagerie par satellite et l'application de systèmes spéciaux d'aide à la décision. En appliquant un modèle qui interprète les données récupérées par imagerie satellite et prédit les futures variations, il est désormais possible de fournir un outil plus complet pour comprendre les conditions environnementales des abeilles. Cette dernière étape d'IoBee permet de déterminer l'utilisation du sol environnant d'un lieu. L'apiculteur, l'association ou d'autres utilisateurs peuvent savoir si un site est, par exemple, entouré de monocultures. Les utilisateurs peuvent également découvrir les types de couverture terrestre, qu'il s'agisse, par exemple, de prairies, de forêts, de sols nus ou autres. Enfin, cet outil fournit aux utilisateurs des données historiques sur la phénologie ainsi qu'un modèle prédictif. Ils sont désormais en mesure de déterminer la disponibilité de ressources telles que le pollen ou le nectar, qui influencent directement le bien-être général des abeilles.

The Bee Hub - Une plateforme pour les données liées aux pollinisateurs IoBee a également lancé les premières étapes d'une nouvelle plate-forme pour l'intégration et la communication de données relatives aux pollinisateurs, The Bee Hub. BeeLife European Beekeeping Coordination, en collaboration avec d'autres partenaires du projet, a développé un «Proof of Concept» (PoC). La collecte de données sur le terrain est chaque jour plus importante. Les efforts menés par les autorités, les chercheurs indépendants et la science citoyenne fournissent continuellement des données sur les paramètres pertinents tels que la mortalité des abeilles, l'intoxication, les ravageurs, l'utilisation des terres et autres. Cependant, les données manquent souvent d'intégration, n'atteignant ainsi pas leur plein potentiel. La crise complexe des pollinisateurs nécessite une perspective plus intégrée et collaborative. Au lieu d'avoir des ensembles de données déconnectés sur les paramètres pertinents pour la santé des pollinisateurs, il y a un besoin d'agrégation, d'intégration et d'une meilleure visualisation.


Les premières étapes de cette nouvelle plateforme ont été l'intégration de quatre sources de données différentes. Ils comprennent la mortalité hivernale, la mortalité des abeilles, le dénombrement du varroa et la surveillance numérique. Après la conclusion d'IoBee, The Bee Hub poursuivra son développement, passant d'un PoC à un prototype plus avancé. Le Bee Hub ouvre la voie vers l'intégration et la visualisation de différentes sources de données. La collecte, le traitement et la communication des données seront un élément essentiel de l'avenir de la protection des abeilles et des pollinisateurs. Conclusion IoBee introduit une logique intégrative qui va de la ruche à l'environnement environnant. Le développement et l'intégration parallèles d'outils de surveillance est un élément crucial pour IoBee. Ces nouveaux outils n'ont été possibles que grâce à une étroite collaboration avec les apiculteurs à travers l'Europe. IoBee est un projet interdisciplinaire avec des partenaires de différents pays de l'Union européenne. Il comprend des entreprises privées, des universités et des organisations non gouvernementales. L'application parallèle de plusieurs outils ouvre désormais la possibilité de créer une nouvelle plateforme d'intégration pour les données liées aux pollinisateurs. Nous avons besoin d'abeilles pour l'avenir et l'innovation devient essentielle pour assurer leur protection. IoBee se conclut maintenant après des efforts importants pour intégrer différentes solutions afin de garantir un avenir meilleur pour les abeilles, pour l'environnement et pour nous-mêmes, une réalité.



NOTE AUX RÉDACTEURS: IoBee est un projet financé par l'UE qui vise à innover le marché de l'apiculture en fournissant des systèmes de surveillance pratiques, rapides et faciles à utiliser. Le projet se concentre sur la commercialisation d'une nouvelle application de surveillance, appliquant les développements technologiques de l'Internet des objets (IoT), capable d'évaluer automatiquement la santé des colonies et leurs menaces. IoBee vise à créer une ressource précieuse pour toutes les parties prenantes du secteur apicole. IoBee compte avec un consortium interdisciplinaire. Les partenaires vont des consultants technologiques et techniques tels que IRIDEON (Espagne) et AVIA-GIS (Belgique), des fabricants et développeurs de systèmes de surveillance CANETIS (IT), l'établissement d'enseignement Hellenic Mediterranean University (Crète), à l'ONG environnementale BeeLife European Beekeeping Coordination.



comms@bee-life.eu

​Telephone : ​32(0)10 47 34 16​​​

Place Croix du Sud 1

1348 Louvain-la-Neuve, Belgium

© 2018 BeeLife

Privacy Policy

  • Facebook - BeeLife
  • Twitter - BeeLife
  • LinkedIn - BeeLife
  • YouTube - BeeLife
LOGObee-lifeSOLO.png
Logo-BeeLife_European_Beekeeping_Coordination