La Commission européenne limite l'utilisation du sulfoxaflor en intérieur

La Commission européenne a annoncé en avril qu'elle adopterait dans les prochaines semaines une législation visant à restreindre l'utilisation des pesticides à base de sulfoxaflor aux seuls usages en intérieur ! Cette substance active similaire à celles de la famille des néonicotinoïdes, dont l'approbation européenne devait courir jusqu'en 2025, sera retirée du marché en raison des inquiétudes liées à sa forte toxicité pour les insectes pollinisateurs.


Stella Kyriakides, commissaire européenne chargée de la santé et de la sécurité alimentaire, a déclaré:

“La protection des pollinisateurs contre les pesticides nocifs revêt une importance capitale pour l’avenir de notre planète et de nos enfants. Nos engagements au titre de la stratégie «De la ferme à la table» et de la stratégie en faveur de la biodiversité sont clairs: les pesticides chimiques nocifs seront interdits ou leur utilisation sera restreinte. Aujourd’hui, nous honorons cet engagement. Les conclusions scientifiques de l’EFSA montrent que l’utilisation à l’extérieur du Sulfoxaflor peut être nocive pour les bourdons et les abeilles solitaires. Des mesures doivent maintenant être prises pour limiter son utilisation à l’intérieur uniquement”.


Même si en 2013, sur la base d'une évaluation des risques réalisée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (l’EFSA - European Food Safety Authority), la Commission européenne a sévèrement restreint l'utilisation des pesticides et des semences traitées avec trois néonicotinoïdes (la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame) (Règlement (UE) n° 485/2013). Le sulfoxaflor a été approuvé dans l'UE d'abord en 2015, en tant qu'insecticide avec des propriétés similaires aux autres insecticides néonicotinoïdes, en raison de son mode d'action : il agit sur les récepteurs nicotiniques. Il était autorisé pour un usage en pulvérisation sans restriction pendant toute la période de production agricole.